Pédagogie

Le domaine d’étude « Architecture, Processus et Pratiques de l’Innovation »
s’inscrit dans l’offre de formation de semestre 2 de Master 1 de
l’École Nationale Supérieure d’architecture de Lyon.

Le domaine d’étude APPI propose une formation centrée sur le management de l’innovation dans le domaine de l’architecture et de l’aménagement. Il a comme ambition l’exploration des pratiques innovantes et la maîtrise des nouveaux modèles de développement de projets, de la conception à la réalisation. Enfin il s’agira de mobiliser ces connaissances, modèles, pratiques dans le cadre d’une problématique de conception concrète en relation directe avec les questionnements du monde contemporain.

Ce domaine s’appuie en particulier sur les travaux du Laboratoire CGS de l’Ecole des Mines Paris Tech – dirigé par Armand Hatchuel – : sur les notions de passage du modèle de la R&D au modèle de la RID (Recherche-Innovation-Développement), et de différenciation entre conception innovante et conception réglée.

Les thématiques de la conception, de l’organisation et de la conduite de projets innovants connaissent un regain d’intérêt  depuis la prise de conscience des risques majeurs liées aux modifications environnementales ; tant du point de vue des concepts que des méthodes, pratiques et outils utilisés par les partenaires de l’art de construire. On peut notamment avancer :

  • La remise en cause drastique des référents obligeant chaque partenaire à se repositionner dans la sphère économique, sociologique et culturelle.
  • De nouvelles pratiques de coopérations inter-entreprises, co-développement, co-conception, Processus de Conception Intégrée, émergence du « facilitateur », …
  • Le raccourcissement du temps de conception par la mise en œuvre d’équipes de développement plus intégrées, l’apparition de nouveaux outils de simulation informatisés, …
  • Les stratégies multiples et fluctuantes de mise en opérationnalité des projets.
  • Le développement de l’écoresponsabilité, avec ses effets induits sur le développement de matériaux nouveaux.
  • La montée en puissance de stratégies de développement basées sur la participation des usagers. Le rôle grandissant des « parties-prenantes » qui, par leurs recours, et  bien que n’étant pas futurs usagers, influencent directement les orientations du projet.


Objectifs pédagogiques

Objectif principal : favoriser une prise de conscience chez les étudiant de leur potentiel créatif, de leur capacité à innover, de leur aptitude à développer un environnement théorique, méthodologique et pratique le plus à même de les assister dans les processus décisionnels, relationnels, organisationnels auxquels ils seront confrontés dans leurs pratiques futures.

Savoirs :

  • management de l’innovation adapté aux fluctuations, aux métamorphoses du monde contemporain,
  • comportements et usages,
  • concepts, méthodes et outils des Processus de Conception Innovante,
  • principes, méthodes et outils de la médiation et de la conception collaborative,
  • histoire et questions autour d’une possible théorie de l’innovation, en architecture et ingénierie de la construction,
  • savoirs et savoir-faire adaptés à la résolution du problème posé,
  • veille technologique

Compétences :

  • construire et aménager autrement (stratégies opérationnelles de projet, du concept à la réalisation)
  • se positionner face aux ressources de la matière
  • meilleure compréhension des mécanismes mobilisés dans des démarches créatives répertoriées (intellectuels, processuels, intuitifs…)
  • développement d’heuristiques appropriées aux problèmes à résoudre ou projets à concevoir
  • mobilisation, voire développement de dispositifs et de processus adaptés à la résolution des problèmes de conception qui associent des outils apparemment contradictoires et complémentaires en même temps; outils numériques et non-numériques par exemple.
  • mise en œuvre de modèles, d’outils, de méthodes facilitant l’évaluation, le contrôle et la maîtrise des performances des ouvrages conçus (ambiances, usages, durabilité, impacts environnementaux, etc.)
  • évaluation de la constructibilité, de la fabricabilité des édifices conçus ou de leurs composants, y compris par la fabrication de prototypes et l’expérimentation physique
  • maîtrise des outils de médiation, collaboration, co-conception nécessaires à la recherche et à la validation des procès et solutions, dans des univers multi-acteurs.

Modalités pédagogiques et d’évaluation :

Voir page Enseignements
  • Apports théoriques autour de l’innovation : CM
  • Etudes de cas : TD (évaluation sur base d’une étude de cas personnelle)
  • Laboratoire d’expérimentation : CM + TD (évaluation dans l’action)
  • Cours liés au projet : CM (évaluation sur mémoire)
  • Atelier : CM + TD (évaluation sur projet et dans l’action)

Les commentaires sont fermés.